Au clair de lune, Trakl

Publié le par Cécile Guivarch

AU CLAIR DE LUNE 

 

Une armée de vermine, de souris et de rats

Se déchaîne sur le plancher luisant de lune.

Le vent crie comme en rêve et geint.

A la fenêtre tremble l'ombre de petites feuilles. 

 

Ca et là des oiseaux dans les branches gazouillent

Et des araignées rampent sur les murs nus.

Dans des corridors vides frissonnent des taches blêmes.

Habite en la maison un étrange silence. 

 

Dans la cour on dirait que des lumières glissent

Sur du bois pourri, un bric-à-brac vétuste.

Puis une étoile allume la noirceur d'une mare.

des silhouettes de jadis se dressent encore là. 

 

On voit encore les contours d'autres choses

Une inscription pâlie sur des enseignes vermoulues,

Peut-être les couleurs, aussi, d'images gaies :

Anges chantant devant le trône de Marie. 

 

 

Trakl dans poèmes I, éditions Flammarion, page 149

 

 

En français sur le site de chantiers.org :
http://www.chantiers.org/trakl.htm
Une belle floraison de poèmes de Trakl en français :
http://www.tyriel.com/poesies/trakl/trakl_index.htm

Publié dans Coups de coeur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article